Le tensiomètre de poignet BP7 d’iHealth pour iPhone / iPad

Le test a été réalisé sur un iPHone 4S sous iOS 7 et en utilisant la version 1 de l'application iHealth My vitals

Comme toujours chez iHealth, le boitage est impeccable. La présentation soignée. L’appareil apparait dans son écrin de plastique translucide qui va servir de boite de transport (mais pas seulement comme on le verra plus loin). Le câble de USB-micro USB se cache dans le boitage d’une façon plutôt élégante… Sont joints un manuel de l’utilisateur en 5 langues et un guide de démarrage rapide qui suffit amplement.

Première étape :
Charger l’appareil avec le câble (sur un ordinateur ou une prise de courant avec un adaptateur non fourni ; c’est celui des iPhones). Un signal visuel vert clignote. Lorsqu’il est devient fixe, l’appareil est chargé (moins d’1 heure).

 

 

 

Deuxième étape : l'application
Télécharger l’application iHealth My Vitals sur l’Appstore ou Google Play ce qui exige de créer un compte personnel.  La  version en cours est iHealth My vitals 2.0. Mais le test s'est déroulé avec la version précédente déjà installée.
L’application santé d’iHealth est aujourd’hui aboutie puisqu’elle regroupe tous les appareils de la gamme : les trois tensiomètres, les deux balances et le traceur d’activité
Un tableau de synthèse présente "mes tendances de pression artérielle", "mes tendances de poids", "mes tendances calorifiques"(les calories brulées en fonction de l’activité
Il n’y a que les calories ingérées à saisir.
Pour la pression artérielle, on obtiendra les moyennes des trois dernières fois, moyenne de dix derrière fois, évolution, courbe sur le tableau de bord, etc. On peut se fixer des objectifs.
Les trois boutons du bas sont très pratiques : un menu avec toutes les fonctions, le test pour aller droit à la mesure et les paramètres. En sélectionnant les périphérique, on retrouve le mode d’emploi.
 

Troisième étape : appariement
L'appariement s’est simplifié. Le fait d’enfiler le brassard suffit à activer le voyant bleu Bluetooth qui se met à clignoter. Aller dans les réglages du smartphone pour activer le Bluetooth. Attendre que le nom du modèle (BP7 ….) s’affiche. On le sélectionne et l’appariement se réalise, ce qui peut prendre jusqu’à 30 s à la première utilisation mais se fait immédiatement ensuite.
 

Quatrième étape : La mesure
On ouvre l’application, on touche le bouton test et on vous dit Commencez. La mesure ne sera prise que si la position est correcte. Et c'est là qu’intervient la boite de transport dont le couvercle arrondi sert de repose poignet. Le tensiomètre est muni d’un accéléromètre qui vérifie la position, Voir la galerie ci-dessous.

01-BP7-apparie   02-MyVitals   021-appareils   03-BP7-commencer   04-BP7-position
05-BP7-OK   06-BP7-mesure   07-BP7-resultats   08-BP7-evolution   09-BP7-historiquePA
        10-BP7-historique        

Fiche technique

iPod Touch à partir de la 3e génération, iPhone à partir du 3GS, iPad mini, iPad à partir de la 3e génération et iPad 2. iOS 5 ou supérieur. L'application est aussi disponible pour Android 2.33 et supérieur
Dimension du boîtier 7,2 x 7,4 x 1,76 cm. Plus le brassard (de 13,5 à 22 cm de tour de poignet, taille unique La boite de rangement fait 5x8x8 cm. Bluetooth 3.0. Poids : 106 g brassard compris.
Prix : 79,99 €

Les plus/ Les moins

+ Légèreté et faible encombrement même dans sa boite.
+ Objet au beau design.
+ Simplicité d’utilisation (pour l’auto mesure, le tensiomètre de poignet est plus simple à mettre en place pour le patient).
+ Moins cher que les tensiomètres de bras
+ L’application MyVitals aboutie
+ L’accéléromètre qui permet de trouver la bonne position pour la bonne mesure
+ Des guides d’utilisation clairs complétés par les explications sur les écrans de My Vitals

 

Le tensiomètre est disponible chez Bootika.dz

Commentaires

Commentaires